Home » Eco-citoyen » Piles : pourquoi leur recyclage est important ?

Piles : pourquoi leur recyclage est important ?

Pourquoi recycler les piles et les petites batteries usagées ?

piles batonParce qu’au-delà de la simple volonté de limiter les impacts sur l’environnement et tout risque de pollution, la valorisation des piles et des petites batteries représente de véritables gisements de matériaux à forte valeur ajoutée. Chaque année, ce sont près de 33 000 tonnes de piles et accumulateurs qui sont utilisés, et cela représente 10 000 tonnes de zinc et 8 000 tonnes de fer et nickel à récupérer. Ces produits issus du recyclage sont réinjectés dans beaucoup d’industries, et permettent par conséquent d’y donner une seconde vie.

Il est important de recycler les piles pour :

Eviter le gaspillage des ressources naturelles rares comme le fer, zinc et nickel.
Revaloriser les alliages et métaux (acier, ferromanganèse) qui sont utilisés dans de nombreuses industries.
Eviter d’introduire dans les ordures ménagères des traces de métaux lourds contenus dans certains type de piles et batteries.
Eviter d’introduire et disperser dans la nature des métaux lourds se révélant très toxiques pour l’homme, l’animal ou l’environnement.

Aujourd’hui :

Les enjeux de la filière

 

* : estimation Corepile

La directive européenne souhaite faire passer ce taux de collecte à 45 % à partir de 2016.

Qu’est-ce qu’il y a dans une pile ?

Composition d'une pile

 

Jusqu’à 80 % des métaux contenus dans les piles et accumulateurs sont extraits et réutilisés.

Quelles types de piles et batteries ?

Qu’il s’agisse d’une pile bâton dans une radio ou une lampe torche, d’une pile bouton dans une calculette ou une montre, ou encore la batterie de votre ancien téléphone ou ordinateur portable, tous les types de piles et petites batteries (sauf les batteries de voiture) sont récupérés.

Piles acceptées : refusées

Même les piles rechargeables, une fois hors d’usages, se recyclent et sont reprises de la même façon que les piles classiques.

Où les déposer ?

Dans les magasins des grandes enseignes, déchèteries , commerçants de proximité, magasins spécialisés et certains lieux publics. Jet'pil

Trouver un point de collecte proche de chez vous

Qui est Corepile ?

La collecte des piles sur les déchèteries du SMED est assurée par Corepile. Agréé par le ministère de l’écologie, Corepile est l’éco-organisme leader pour la collecte et le recyclage des piles et petites batteries usagées en France. logo_corepile_vert-noir

Créé en juillet 2003 par les principaux fabricants (Duracell, Energizer, Varta) et distributeurs (Carrefour), il assure une mission d’intérêt général de façon mutualisée, dans le respect de son cahier des charges.

Spécialisé dans la collecte et la communication auprès des collectivités locales, Corepile fournit tous les outils et les services nécessaires dans le but de proposer aux habitants et professionnels une information et une collecte des piles et petites batteries usagées dans les meilleures conditions avec une traçabilité reconnue. L’ensemble des services et outils de Corepile sont gratuits.

Comment sont recyclées les piles ?

Il existe 4 procédés de recyclage :

  • 1 – La Pyrométallurgie 
  • 2 – L’hydrométallurgie 
  • 3 – La distillation 
  • 4 – La fusion

Elle concerne les piles alcalines/salines, piles Lithium, Accus NiCd, Li-ion, NiMH. 

Les piles ou accumulateurs sont introduits dans un four de fusion. La séparation des métaux est réalisée par une réaction d’oxydo-réduction. Les fractions obtenues seront différentes d’une usine à l’autre et s’adaptent aux besoins du marché.

La pyrométallurgie

Piles et accus concernés : Piles alcalines/salines, Accus NiCd, Li-ion

Les piles et accumulateurs subissent un traitement physique conduisant à la séparation des composés ferreux, non ferreux et des papiers/plastiques.
La fraction non ferreuse est alors soumise à un traitement physico-chimique acide, pour séparer les éléments.

Cette méthodologie tiens sont nom de l’utilisation d’acide liquide pour réaliser le traitement.

L'hydrométallurgie

 

Piles et accus concernés : Piles boutons

Les piles subissent d’abord un broyage cryogénique sous azote liquide afin d’éviter la vaporisation du mercure. L’amalgame obtenu subira ensuite une distillation. Les éléments métalliques étant séparés par voie magnétique.
NB : Seules une catégorie de piles bouton présente encore du mercure dans sa composition (moins de 1% du poids)

La distillation

 

 

Piles et accus concernés : Batteries au plomb

Le procédé est comparable à celui de la pyrométallurgie mais ne donne qu’une matière en sortie de four : du plomb sous forme de lingots

La fusion

 

La bonne attitude à adopter :

Il ne faut ni jeter les piles dans la nature, ni dans la poubelle des déchets ménagers. Si c’est le cas, elles sortiront à jamais du circuit de valorisation et seront incinérées ou enfouies.

Voici la bonne attitude à adopter face aux piles et petites batteries usagées :

Est-ce dangereux de stocker des piles chez soi ?

Aujourd’hui il n’y a aucun danger à stocker des piles chez soi, car les piles bâtons (90% des piles commercialisées) ne contiennent plus de métaux comme le plomb, le mercure ou le cadmium depuis 20 ans. A ce titre, elles ne sont pas classées par l’Union Européenne comme déchets dangereux.

Que deviennent les piles ?

Le taux de recyclage est compris entre 50% et 80% selon le couple électrochimique concerné.

Pour 1 tonne de piles alcalines, on récupère ainsi 330kg de zinc et composés de zinc ; 240kg d’alliages à base de fer et nickel.

grillage 01 gouttiere couverts 01 Clé 01 boulon borne stationnement

Ces métaux sont ensuite réutilisés pour la fabrication d’objet de la vie courante comme des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable, des bornes anti-stationnement, des articles de quincaillerie, des tôles de voitures, des coques de navires ou encore de nouvelles batteries (nickel) ou des composés pour panneaux photovoltaïques (Cadmium).

Le recyclage des piles en France face à l’Europe :

La France n’a pas à rougir de ses performances en matière de collecte, car en 2012, le taux de collecte national est estimé à 34%. Ce taux est toujours inférieur à certains pays comme la Belgique qui collecte à près de 56%, ou l’Allemagne à 36%, mais ces pays bénéficient d’une loi réglementant la collecte et le recyclage depuis bien plus longtemps que la France.

Plus d’information sur :

logo_corepile_vert-noir

Crédit photos et illustrations : Corepile

Check Also

Les Déchets d’Éléments d’Ameublement (DEA)

Mise à jour le 12 Décembre 2018 Chaque année, 1 300 000 tonnes de Déchets …